WebGL : le web en 3D

Cet acronyme signifie Web Graphics Library. WebGL est inspiré par OpenGL la bibliothèque de rendu créée par SGI (Silicon Graphics) pour ses stations de travail longtemps considérées comme les plus performantes dans ce domaine et qui s’est imposé comme le standard de fait en matière de la visualisation 3D haut de gamme.

Les logos de ces technologies illustre leur filiation.

Concrètement WebGL donne le véritable top départ à la 3D sur internet en lui apportant les performances d’OpenGL. Après les langages Vrml et X3D qui n’ont pas démérité mais qui nécessitaient l’installation de plugins spécifiques dont les performances variaient selon leurs éditeurs, WebGL inaugure l’ère de la 3D sans plugin puisque la librairie sera implanté dans tous les navigateurs eln leur apportant le support d’OpenGL. Le choix de cette technologie qui a fait ses preuves en matière la manipulation des primitives nécéssaires à la création d’univers en trois dimensions comporte un énorme potentiel.

En outre la présence dans le groupe de travail qui promeut WebGL des plus grands éditeurs ; Apple, Mozilla, Google (qui abandonne son standard propriétaire O3D où plutôt le transformerait en plugin mélioratif de WebGL),… et Opera, laisse présager son déploiement massif et rapide. Même MicroSoft semble favorable à un dialogue approfondi entre sa technologie DirectX et WebGL pour les machines équipées de ses systèmes d’exploitation mais dépourvues du support Open GL paraissant ainsi mesurer le risque d’isolement que constitue à terme son investissement (ou repli ?) dans son seul Silverlight, .

Sont présents à cette fête qui ne sera totale à grande échelle, soit dit entre parenthèse, que grâce à la diffusion massive de HTML5 et de sa balise <canvas> des constructeurs comme Nvidia, Sony Ericsson et des fondeurs comme Motorola et AMD.

D’ores et déjà, les moteurs de navigation : WebKit (Safari et Chrome) et Gecko (Firefox 3.7), plus de 50 % du marché donc, intègrent WebGL comme brique de base de leur approche 3D.

plus sur OpenGL

plus sur WebGL